Travail d’équipe

Travail d’équipe

On dit que ça prend un village pour éduquer un enfant, je m’aperçois que ça prend aussi un village pour soutenir une personne malade.

Depuis deux ans, je ne peux presque rien faire seule. Je ne peux pas rester debout sur place trop longtemps, donc exit la cuisine, le lavage, le ménage. Alors c’est mon Chéri que se retrouve responsable en solo des tâches ménagères. C’est lui qui fait les courses, la vaisselle, qui s’occupe de la chatte. Sans lui je ne sais pas trop ce que j’aurais fait depuis ce temps. Il est à l’écoute de mes besoins, de tous mes changements de diètes (je vous épargne les premières semaines où on tentait de faire le pont entre notre végétalisme, les conseils d’un naturopathe que j’étais allée rencontrer, et la nécessité que j’avais de prendre du poids! La folie!), de mes sueurs nocturnes, de mes inquiétudes, de ma fatigue. Il m’accompagne à chacun de mes rendez-vous. Dans le titre, je parle d’un travail d’équipe. Dans l’équipe que nous formons, ma job c’est d’aller du mieux que je peux, et la sienne de m’accompagner là-dedans. Et à ce jour, ça marche vraiment bien!

J’ai aussi l’aide de mon amie Ge. Au début, j’allais vraiment très mal. J’avais un problème de muguet buccal qui a duré près de deux mois. Je ne pouvais presque rien manger, sauf de la soupe et des trucs tomatés. En plus on avait une quantité de rendez-vous, entre le CHUM pour la radio-thérapie et l’hôpital de Saint-Hyacinthe pour la chimio. Alors Ge m’a fait des petits plats. Je pense encore à sa divine soupe minestrone avec un immense plaisir (d’autant que je ne pourrais plus en manger aujourd’hui… ). Maintenant que ma situation s’est stabilisée, son soutien vient des coups de téléphones, des courriels et des visites « en vrai » quand la pandémie nous donne un break!

Il y a aussi mes parents, chacun à leur façon qui me rendent service quand j’en ai besoin. Et qui sont là tout le temps!

Il y a mes amies sorcières qui font des rituels de guérison et qui m’accompagnent au gré des moments particuliers de la maladie, qui prennent de mes nouvelles et me soutiennent au jour le jour.

Il y a les infirmières de la salle de traitement. Pas mal toujours la même petite équipe de femmes dévouées (et quelques gars aussi), Françoise qui m’a surnommée sa petite poupée de porcelaine dans les premiers moments de mes traitement tellement j’étais mince et fragile, Nathalie tellement pédagogue et patiente, Isabelle avec son rire contagieux qui nous accompagne dans toute la salle de traitement, et toutes les autres…

Ça prend un village, ça prend une équipe et ça prend aussi beaucoup de travail et de soins pour aller bien, pour aller mieux.

  • Les oiseaux de la photo sont des pics mineurs parent et enfant.

10 réponses à “Travail d’équipe”

  1. Oui, depuis le début tu as eue de bons soins, des infirmières dévouées, ton conjoint qui est présent constamment, ton amie GE, et tes sorcières , bien sur nous tes parents, qui sommes là pour toi. Tous on pense à toi et espérons ton rétablissement à la santé bientôt. 🌸

  2. Chère Caro, peu importe le rôle que l’on tient dans ta pièce de théâtre, il arrive un moment où on se demande qui joue le rôle de l’aidé et de l’aidant?…Et si c’était la personne malade qui nous révélait notre propre vulnérabilité? Prendre soin de l’autre nous permet de prendre conscience de notre propre humanité…et ceci est en soi un cadeau. Aussi, ce que je trouve admirable, c’est que malgré tes défis de santé importants, tu demeure toujours une amie et une confidente à part entière…Autrement dit, il reste toujours de la place pour rire, rêver, s’écouter, réfléchir ensemble à haute voix, se consoler, s’encourager…bref, pour vivre une amitié sincère et toujours aussi riche…peu importe le tableau. En cette journée de la Saint-Valentin, j’en profite donc pour te dire combien tu es chère à mon coeur et combien je me sens privilégiée de faire partie de ton équipe! Bravo encore une fois pour ce texte touchant et inspirant. Ton amie Ge xxx

    • Chère Geneviève! C’est fou pareil que ça fasse 35 ans qu’on se suive comme ça! J’en parlais à ma directrice de recherche, du fait que oui, je suis malade et je ne peux pas tant me fier à mon corps (sur le moyen, long terme, je ne sais pas comment je vais me sentir, c’est plus difficile de faire des plans…) mais je me sens en forme malgré ça, en santé. C’est ça qui me permet d’être toute là malgré les petits désagréments. Et je peux te retourner la pareil et te dire que tu es toi aussi chère à mon coeur. J’ai bien hâte de te voir « en vrai » xxx

  3. Caro ❤️ Je suis touché par ce texte. J’ai fait partie de plusieurs équipes comme la tienne. Je suis contente et rassurée que tu sois bien entouré. Car tu es dans mon coeur. Tous les moments et les secrets partagés avec toi. Santé à toi mon amie Caro.
    Jeannine xxx

  4. Merci beaucoup pour ce beau texte Caroline, et merci beaucoup à son amie Geneviève Cyr, qui nous amène une belle leçon de vie ici: et si c’était toi, Caroline, qui nous offrait l’aide la plus précieuse? Celle qui nous rappelle notre humanité…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :