Rire

Rire

Assez rapidement j’ai décidé d’intégrer le rire, la joie, dans mon « plan de traitement ». Rire réduit le stress et l’anxiété, est une technique respiratoire proche du yoga (il y a d’ailleurs un yoga du rire), renforce le système immunitaire, est un exercice physique en soi et il diminue la douleur.

Chaque jour je regarde des comédies, je rigole avec mon chéri, j’écoute des balados qui me font rigoler, je joue avec la chatte, je regarde les oiseaux batifoler autour de la mangeoire. Ce n’est pas une grosse « obligation », il faut dire! Mais c’est quelque chose que j’ai en tête. Surtout avec les deux années particulières que nous venons de passer, et la situation politique actuelle qui est sérieusement anxiogène…

Je ris à la maison, je ris avec mon chéri, je ris avec les copines. Je ris même à l’hôpital! Un endroit où on pourrait croire que le rire n’existe pas c’est bien la salle de traitement. Eh bien détrompez-vous! On rit joyeusement dans la salle de traitement, malgré les tuyaux et les pompes, les produits dangereux et l’ombre de la mort qui plane sur nos diagnostics. Les infirmières sont toujours prêtes à pousser un mot d’esprit et même parfois un blague à la limite de la grivoiserie. Les traitements se passent dans la légèreté.

Parfois, et c’est bien normal, un.e patient.e, souvent en début de traitement, se retrouve dans cet espace de tristesse, de choc, de colère, et toujours l’infirmière qui s’occupe d’elle ou de lui parvient à force de patience et de réconfort, et oui, d’un peu d’humour, à ramener la personne vers une perspective plus douce. L’ambiance de la salle ne nuit pas non plus, quand on entend Isabelle ou Nathalie s’esclaffer avec un autre patient!

Après deux ans de fréquentations, avec mes chères infirmières, on commence à se raconter des anecdotes ridicules de nos vies. On rit, on rigole. Ça fait du bien, ça enlève le stress de cette situation, qui peut être elle aussi anxiogène!

10 réponses à “Rire”

  1. J’aime bien ton écriture , tes commentaires , c’est bien de pouvoir rire décompresser un peu , pour garder le moral. Et les infirmières complices c’est bien aussi. Continue ton beau travail, j’ai toujours hâte de te lire.

  2. Merci Caroline pour ce beau texte empreinte de ta jovialité et de ta source de vie ! Tu es pleine de vie et de joie ! Merci de ta générosité à la partager avec nous, tes lectrices et lecteurs. Bonne semaine !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :