Dans le vague

Dans le vague

J’étais pas mal mélangée. Dans mon article de lundi passé j’écrivais que j’aurais mon deuxième traitement la semaine dernière, le 12. Imaginez-vous donc que j’étais dans le champ de patates! C’est cette semaine mon traitement! Par chance, j’ai eu un doute mardi dernier et j’ai vérifié avant de me rendre à l’hôpital pour ma prise de sang et mon rendez-vous tri-hebdomadaire avec mon oncologue! Il faut dire que mes deux derniers traitements se passaient, pour le premier sur toute une semaine à chaque trois semaines, et l’autre deux lundis sur trois… Ça rend étrange le rapport au temps. C’est long trois semaines.

Et il a fait chaud. J’ai ai profité pour lire dans la balançoire en écoutant les oiseaux chanter. En les écoutant seulement parce que nous n’avions plus de nourriture pour eux. J’irai en acheter cette semaine. Ça me manquait de ne pas vraiment pouvoir les observer, mais à la fois ça tombait bien à cause des occurrences assez nombreuses, semble-t-il, de grippe aviaire chez les oiseaux sauvages. Les mangeoires vides évitent les rassemblements qui permettent la transmission du virus (on connaît ça… ).

J’ai lu donc, à la chaleur et à l’ombre dans la balançoire, sur la méthodologie de ma recherche. C’est le prochain chapitre que je vais rédiger et comme j’AIME la méthodologie, je veux que mon chapitre soit parfait! D’autant que ce ne sont pas des notions si courantes, alors je veux bien les expliquer, les expliciter, pour que les personnes de ma famille ou de mes ami.es qui n’ont pas fréquenté l’université, ou pas l’université dans ce type de recherche, comprennent bien de quoi il s’agit.

J’ai aussi continuer de réfléchir au doctorat. Je pense avoir ciblé assez clairement le sujet de recherche que je veux explorer. Reste encore la question de la direction de cette recherche et l’université qui va l’accueillir. Il n’y a rien de décidé encore.

Dans le type de recherche que je fais, la recherche de type heuristique (de eurêka), il faut savoir rester dans la latence jusqu’à une éventuelle résolution…

  • L’oiseau de la photo est une femelle cardinale à poitrine rose. Je lui trouve un petit air de dinosaure.

4 réponses à “Dans le vague”

  1. Tu as beaucoup de choses à penser. Les dates de rencontre avec l’oncologue, le traitement , et là les dates qui changent, et la rédaction de ton mémoire. J’ai bien hâte de le lire ce mémoire . Bonne chance dans la continuation de ton projet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :